pascal_feindouno_diaporamaAujourd’hui à Al-Sadd, Pascal Feindouno estime qu’on l’a indirectement poussé vers le Qatar.

«Après le match contre Paris, les gens du Qatar, qui étaient présents, ont communiqué par textos avec les dirigeants stéphanois. Ce sont les hommes du Qatar qui m’ont montré les messages qu’ils ont échangé avec le président Romeyer. A partir de là, j’ai compris que le club était prêt à discuter à mon sujet. Les dirigeants m’ont, en quelque sorte, poussé vers la sortie», explique Pascal Feindouno dans une interview rapportée par RMC. L’ancien Stéphanois reconnaît également qu’il a fait «un choix financier. Je l’assume. Comme je dis, nous tous, on est attiré par l’argent. Au boulot, et dans n’importe quel boulot d’ailleurs, c’est pareil. Ça ne fait pas le bonheur mais ça y contribue».