OMVoilà presque un mois que les Olympiens n’ont pas gagné un match, toutes compétitions confondues. La réussite offensive du début de saison n’est plus au rendez-vous. Très contatrié, Gerets aimerait bien la retrouver pour ramener les 3 points du Mans, samedi.

Les matches se suivent et se ressemblent depuis quinze jours pour Marseille. Sur le papier, les Olympiens ont les moyens de rivaliser, que ce soit contre ben_arfa_diaporamaBordeaux, Monaco, Sochaux, et même Liverpool. Sur le terrain, malgré de bonnes phases de jeu, ils ne parviennent pas à s’imposer. Et après le coup de sifflet final, ils ont des regrets. Rien de catastrophique pour le moment, pas de quoi s’alarmer en tout cas. Mais avec plus d'efficacité, l’OM pourrait déjà avoir 4 points de plus au compteur en championnat et un de plus en Ligue des Champions. A la fin d’une saison, cela peut compter.

Des occasions mais pas de but
NiangFace à ces prestations moyennes, le discours du coach ne change pas non plus. Après chaque match, Eric Gerets oscille entre énervement et compréhension. Il relève toujours «des choses positives», mais aussi des lacunes récurrentes, comme «des moments d'absence» ou «des problèmes de concentration». Sans oublier un manque de réussite qui commence quand même à l'énerver. «Contre Monaco, nous n’avons pas eu tellement d’occasions, mais on a eu des marseillais_modeste_m_bami_discussion_avec_son_entraineur_erpossibilités. Contre Liverpool et à Bordeaux, on a eu trois ou quatre occasions pour marquer un but. Au début de saison, on marquait les yeux fermés, là c’est plus difficile», analysait-il en début de semaine. Pourtant, en public, il n'a jamais jeté la pierre individuellement à ses joueurs. En apparence, il s'est adouci. Un peu trop peut-être. Alors jeudi, à La Commanderie , son discours a gerets_grandinété plus explicite. «Quand on se met d’accord pour jouer dans un certain style mais que les choses se passent différemment, ça ne peut pas continuer, a-t-il prévenu. Ce n’est pas bien pour l’équipe car je me casse la tête pour qu’on joue bien et qu’on ait des occasions». Ses hommes devront donc se rattraper au Mans, samedi. Avec déjà 4 points de retard sur Lyon, il ne s'agit pas de trop traîner en route.

«Trop de talent pour que ça dure»
ZianiAprès avoir soufflé contre Sochaux, les hommes forts de l'équipe feront leur retour. Cana, Cheyrou et Hilton devraient apporter plus de solidité derrière, Koné et Niang plus de vivacité devant. Valbuena, touché au genou, devrait être opérationnel. Quant à Ben Arfa, il retrouve peu à peu ses jambes, et donc son jeu. En un mot, l'OM devrait se présenter dans la Sarthe avec de vraies armes valbuenaoffensives. Reste à espérer qu'elles fonctionnent mieux que ces temps-ci. Sur ce point, Gerets n'est pas vraiment inquiet. «Il y a trop de talent pour que ça dure longtemps comme ça», estime-t-il. D'autant que l'on sent bien qu'il ne manque pas grand-chose à l'équipe pour inverser la tendance. En retrouvant le chemin du but et de la victoire, la situation pourrait se débloquer. Ce serait un bien beau cadeau d'anniversaire pour le coach, qui fête ces jours-ci ses un an sur le banc olympien.