l_asse_retient_feindouno_actusDans un communiqué, Saint-Etienne a démenti avoir trouvé un accord avec le club qatari d’Al-Sadd concernant le transfert de Pascal Feindouno. Les négociations doivent se poursuivre.

Pascal Feindouno s’y voyait déjà. Des pétrodollars à la pelle, une villa luxueuse, du soleil et encore du soleil… Une vie de rêve pour tout footballeur sur le déclin ou en pré-retraite ! Tout le contraire du fantasque milieu stéphanois, l’un des joueurs les plus géniaux et imprévisibles de Ligue 1. Mais à seulement 27 ans, l’ancien Bordelais semble avoir plus soif d’argent que de reconnaissance sportive. Déjà cet été, cet appât du gain transparaissait dans ses propos après une approche d’Al-Aïn (Emirats Arabes Unis) : «La proposition financière est telle... Si les deux clubs s'étaient mis d'accord, moi, je partais. Rendez-vous compte : on me propose 3 millions d'euros net par an, c'est incroyable». Finalement, l’ASSE s’était opposée à ce transfert, déclarant Feindouno «intransférable». Un peu plus d’un mois plus tard, des causes différentes produisent les mêmes effets.

2 millions d’euros nets par an
pascal_feindouno_diaporamaLe Guinéen n’est plus considéré comme indispensable à Saint-Etienne. «Quand les grands joueurs sont sollicités, bien sûr c'est un problème. Les pays du Golfe reviennent à la charge et quand j'entends les sommes en jeu... déclarait Laurent Roussey, quelque peu désabusé, dimanche après la victoire face au PSG (1-0). Nous allons discuter tranquillement. S’il me dit qu’il veut rester, il faut qu’il soit tourné vers les objectifs collectifs et ceux du club. Si au contraire, il me dit qu’il veut partir, il sera difficile de le retenir». Visiblement, l’esprit de Feindouno est bien loin du Forez. Lundi, l’international guinéen s’est rendu au Qatar pour discuter avec Al-Sadd, qui lui proposerait un salaire annuel de 2 millions d’euros nets ! Le club qatari, photo à l’appui, s’est même permis d’officialiser l’arrivée du joueur sur son site internet.

Saint-Etienne met la pression
comme_une_fete_actusSeul problème, et il est de taille, aucun accord n’a été trouvé entre l’ASSE et les dirigeants qataris. C’est ce qu’à affirmé le club stéphanois dans un communiqué publié ce mardi matin : «Pascal Feindouno s’est rendu de sa propre initiative au Qatar lundi matin sans avoir obtenu l’accord préalable de l’AS Saint-Etienne. Si aucun accord n’est trouvé dans les prochaines heures entre les deux clubs, l’AS Saint-Etienne exigera de son joueur qu’il réintègre son effectif». En d’autres termes, Saint-Etienne ne retiendra pas Feindouno, libre de s’envoler vers le Golfe Persique, à condition que les Verts s’y retrouvent financièrement. Pour l’heure, l’offre d’Al-Saad s’élève à 7 millions d’euros net pour le transfert de Pascal Feindouno… et du défenseur brésilien Nivaldo, également présent au Qatar.