230908_wenger_bveInterrogé mardi par L'Equipe, Arsène Wenger se dit «étonné de l'agressivité contenue dans le propos de Platini», propos publiés mardi dans Le Dauphiné libéré mais relayés dès lundi soir par l'Agence France Presse. Le président de l'UEFA, interrogé par le Dauphiné, a le verbe fort et acide contre le manager d'Arsenal, favorable à la vidéo dans l'arbitrage, symbole selon lui du michel_platini1211968847business sans limite et adversaire de la glorieuse incertitude du sport.
«Je suis effectivement un partisan de l'assistance vidéo aux arbitres, comme tous les techniciens, et j'estime que l'UEFA a un rôle important à jouer là-dedans, déclare Wenger. Je suis pour la justice sportive, et l'UEFA doit en être le garant.» Businessman, Wenger ? «Je suis pour la bonne gestion des clubs, pour leur wengeréquilibre financier.» Bref, le tout-puissant coach des Gunners ne voit là que la manifestation d'une certaine intolérance. «Je ne vois pas pourquoi l'UEFA devrait prendre ombrage d'idées qui sont différentes des siennes» dit l'Alsacien, à L'Equipe.
«C'est ce qui fait la beauté du football, c'est ce que ne veulent pas des Wenger»
A la remarque «Arsène Wenger et d'autres ont dit que vous étiez rétrograde sur le sujet de l'arbitrage vidéo auquel vous vous opposez», le président de l'UEFA avait répondu: «Moi, je parle de foot, lui de business. Il faut arrêter avec Wenger et tout ça. C'est tout pour ma gueule, c'est TPMG, Arsène !». Et as_rome_cluj_diaporamaquand le journal grenoblois lui demande: «L'arbitrage vidéo ne se fera-t-il donc jamais?», M. Platini ajoute : «J'espère. Je me ferai une joie qu'Arsène Wenger ne la voit jamais (sourires)...»
Autre question : «Le fait de voir Cluj, où il n'y a d'ailleurs pas beaucoup de Roumains, qui bat la Roma en Ligue des champions, c'est intéressant selon vous?», le président de l'UEFA répond : «C'est ce qui fait la beauté du football, c'est ce que ne veulent pas des Wenger, que les petits battent les grands, parce qu'ils veulent leur business.» Ça va être gai, la remise de la Coupe, si Arsenal gagne la Ligue des champions...