michel_platini1211968847

Michel Platini, président de l'UEFA, a violemment opposé sa conception du football à celle de l'entraîneur français d'Arsenal, Arsène Wenger, dans un entretien à paraître mardi dans Le Dauphiné Libéré. A la remarque «Arsène Wenger et d'autres ont dit que vous étiez rétrograde sur le sujet de l'arbitrage vidéo auquel vous vous s'opposez», le président de l'UEFA a répondu : «Moi, je wengerparle de foot, lui de business. Il faut arrêter avec Wenger et tout ça. C'est tout pour ma gueule, c'est TPMG, Arsène !». Et quand le journal lui demande «L'arbitrage vidéo ne se fera-t-il donc jamais?», M. Platini ajoute : «J'espère. Je me ferai une joie qu'Arsène Wenger ne la voit jamais (sourires)...»
A la question «Le fait de voir Cluj, où il n'y a d'ailleurs pas beaucoup de Roumains, qui bat la Roma en Ligue des champions, c'est intéressant selon vous?», le président de l'UEFA répond : «C'est ce qui fait la beauté du football, c'est ce que ne veulent pas des Wenger, que les petits battent les grands, parce qu'ils veulent leur business