une_selecao_aphone_actusAprès la victoire du Paraguay la veille, le Brésil et l'Argentine se devaient de l'emporter pour recoller au classement, mercredi. Mais faute de réussite ou d'imagination, les deux sélections phares du continent sud-américain ont été tenues en échec. La Seleçao n'a pu faire qu'un match nul et vierge face à la Bolivie, dernière, à Rio de Janeiro (0-0), tandis que l'Albiceleste s'est fait accrocher par le Pérou à Lima (1-1). Du coup, le leader paraguayen prend le large et possède désormais quatre points d'avance sur les deux cadors.
le_bresil_se_replace_actusL'ambiance n'était vraiment pas à la fête, mercredi soir, dans le stade Joao Havelange de Rio. Car devant des tribunes clairsemées, garnies de supporters mécontents qui plus est, le onze brésilien a une nouvelle fois déçu. Certes, les Auriverde ont globalement dominé l'essentiel de la rencontre. Mais jamais Ronaldinho et consorts ne sont parvenus à prendre à défaut la défense bolivienne. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Robinho et ses partenaires, en supériorité numérique après l'explusion d'Ignacio Garcia (53e), se sont même créés de nombreuses occasions. En vain. Ce qui a entraîné la colère des cariocas, Bresillesquels ont tout au long de la partie réclamé la démission de Dunga, qui a assumé cette contre-performance à la fin de la rencontre. «Nous n'avons pas bien joué, a-t-il reconnu. Et dans ces conditions, c'est normal que les supporters protestent. Mais la seule chose qui importe, c'est d'être dans les quatre premiers à la fin.»
Seule consolation pour les Brésiliens, leurs ennemis jurés argentins n'ont pas pu faire mieux. Au stadio monumental de Lima, 3398396les hommes d'Alfio Basile ont toutefois tout tenté pour s'imposer. Et ils croyaient bien d'ailleurs y arriver après l'ouverture du score tardive de l'Intériste Esteban Cambiasso (82e). Mais c'était sans compter sur la force de caractère de leurs adversaires, qui dans le temps additionnel, ont refait leur retard in extremis grâce à Juan Javier Fano (90e + 3). Résultat, l'Argentine concède son deuxième match nul consécutif après celui obtenu face au Paraguay le week-end dernier (1-1). Et une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, le Chili, large vainqueur de la Colombie(4-0), en profite pour revenir à hauteur des deux malheureux de la soirée.