300x135_70244_ARGENT_120708Le mercato de nos voisins européens a été marqué par les transferts tardifs de Robinho et Berbatov lundi. Avant cela, Milan avait tenu le haut du pavé avec Ronaldinho et le retour de Schevchenko. Villa, Arshavin ou encore Kaka n’ont quant à eux pas bougé.

Le coup de maître du dernier jour du mercato a sans conteste été le transfert de Robinho à Manchester City pour 4 ans. Les nouveaux propriétaires des Citizens ont déboursé 40 millions d’euros, et ils ont supplanté Chelsea sur ce dossier. «Ce transfert démontre clairement les ambitions du club», se délectait Mark Hugues, le coach de City, dans la presse britannique. Côté Real en revanche, c’est la soupe à la grimace. «Nous avons dû vendre Robinho pour des raisons humaines et sportives», expliquait Ramon city_change_de_dimension_actusCalderon. Le fait qu’il ait accepté l’offre de Manchester City démontre bien que ce départ n’est pas pour des raisons sportives…» Ambiance. La président du Real a d’ailleurs précisé que Bernd Schuster lui-même espérait conserver son joyau jusqu’à lundi. «C’est un grand joueur, mais très mal conseillé», concluait-il. Son association avec Jo et Shaun Wright-Phillips promet déjà. Kompany et Zabaleta ont quant à eux renforcé le secteur défensif des Citizens, en attendant l’hypothétique arrivée d’un Ronaldo libre, mais hors de forme pour le moment. Freddy Ljungberg pourrait aussi arriver…