ronaldinho_adriano_galliani_joan_laporta_diaporamaMais le plus sérieux rival de l’Inter devrait être son ennemi juré : le Milan AC. Bien que privée de Ligue des Champions, la «danseuse» de Silvio Berluscoli a réussi à attirer plusieurs grands noms cet été, à commencer par Ronaldinho. Revanchard, le Ballon d’Or 2005 peut compter sur ses compatriotes Kaka et Pato pour faciliter son intégration. Après une dernière saison difficile au Barça, BresilRonnie a montré des progrès à Pékin lors du tournoi olympique. Décidé à rebondir, le Brésilien ne pouvait pas tomber mieux qu’au Milan, où rigueur et préparation physique sont élevées au rang de dogmes. Le succès de l’équipe d’Ancelotti dépendra en partie de la renaissance ou non du joueur. Néanmoins, les Lombards n’ont pas mis tous leurs œufs dans le même panier. En dépression à Andre__ShevchenkoChelsea, Andreï Shevchenko a fait son retour, venant compenser le départ d’Alberto Gilardino. Mathieu Flamini, au milieu, et Gianluca Zambrotta, en défense, devraient apporter des gages de solidité. Comparée à ce trio, l’AS Roma ferait presque pâle figure. Le départ de Mancini ne semble pas avoir été compensé. Seul Julio Baptista est venu renforcer l’effectif. Les Giallorossi, tout comme la Fiorentina, font davantage figures d’outsiders cette saison.