phelps_veut_d_fier_bernardAprès son marathon de huit médailles d'or à Pékin, Michael Phelps voit son avenir sur un nombre de distances moins élevé. Aux Mondiaux de Rome, l'Américain a donné rendez-vous sur 100m nage libre à Alain Bernard !

Alain Bernard ferait-il un peu d'ombre à la toute puissance de Michael Phelps sur le monde de la natation ? Avec l'esprit un peu cocardier, on serait tenté de dire oui. Champion olympique à huit reprises à Pékin, voilà que l'Américain se MP_ph_nom_nalcherche de nouveaux défis. Après ses travaux d'Hercule, «The Baltimore Bullet» a avoué qu'il souhaitait maintenant se concentrer sur les quelques distances qui échappent encore à sa mainmise. «Désormais en natation, je veux m'amuser et surtout moins me fatiguer. Je ne ferai plus le 400m 4 nages, qui me dévore l'esprit, ni peut-être le 200m 4 nages», explique-t-il dans un entretien accordé à La Gazzetta dello Sport.

«Affronter Bernard me taraude»
MP3Quels pourraient être alors ses prochains terrains de jeux ? Le 50m, pourquoi pas, mais son entraîneur assure que cette distance n'est pas taillée pour lui. Les regards de Phelps se tournent plutôt vers le 100m. Nage libre, évidement puisqu'en papillon, il reste sur deux médailles d'or lors des deux derniers JO. S'il s'aligne sur l'hectomètre où la concurrence est féroce, il croisera forcément le recordman du monde Eamon Sullivan et bien phepssûr le champion olympique Alain Bernard. Battre le Tricolore aux Championnats du Monde 2009 en Italie, voilà le prochain objectif du natif de Baltimore. «Affronter Bernard sur 100m nage libre me taraude. J'ai effleuré son ancien record du monde d'un centième. Cela pourrait être un beau défi à Rome

Phelps à 0''46 de Sullivan
L'affrontement fait rêver. A Pékin, Phelps est parvenu à nager en 47''51 lors du relais 4x100m. Alain Bernard avait lui battu le record du monde à Eindhoven en 2008 dans un temps similaire (47''50). Mais depuis, le chrono a été rabaissé. Par Eamon Sullivan d'abord, en finale du 4x100m (47''24) à Pékin. Le Français a repris la main le 13 août lors de la première demi-finale du 100m nage libre (47''20) mais trois minutes seulement plus tard, phelps_efface_spitz_actusdans la demie suivante, l'Australien faisait exploser le temps du futur champion olympique en 47''05. Troisième meilleur performer mondial de tous les temps, Michael Phelps accuse donc à l'heure actuelle un retard de plus de quatre dixièmes (0''46 précisément) sur le temps de référence. Phelps devra donc mettre les bouchées doubles pour titiller les deux rivaux. Mais lorsqu'on a déjà établi ou co-établi 32 records du monde et accumulé 14 médailles d'or olympique et quinze titres mondiaux, plus rien ou presque ne semble inaccessible.