200808_yaoC'est mieux mais c'est encore insuffisant. C'est le bilan tiré à chaud par Yao Ming, le pivot chinois, après l'élimination de son équipe par la Lituanie mercredi en quarts de finale du tournoi olympique (94-68). Si la star des Houston Rockets fait part, jeudi, de ses regrets et de sa déception, elle estime toutefois que sa sélection a haussé son niveau de jeu malgré une 8e place identique à celle des années 2000 et 2004: «Nous allions 1battre le record chinois en prenant la 6e ou la 7e place, et nous ne l'avons pas fait, a lancé le joueur de 2,29 m. Nous étions déterminés à nous battre. Je pense que nous avons fait ce chemin grâce à notre courage mais nous étions limités par nos capacités (...) J'ai énormément apprécié l'expérience olympique. J'ai eu l'occasion de rencontrer de grands joueurs et de grandes équipes.» Le joueur de 27 ans note cependant que son équipe «a un peu réduit l'écart» et qu'elle a «haussé» son «niveau».