ciss_Alors que Pape Diouf déclarait il y a encore une semaine que Djibril Cissé resterait à Marseille cette saison, l'ancien Auxerrois a finalement obtenu gain de cause. Il souhaitait retrouver la Premier League, le voilà prêté à Sunderland, 15e l'an dernier.

Plus d'infos

diouf_cisse1Le feuilleton durait depuis deux mois. Djibril Cissé rêvait d'Angleterre, un pays qu'il connait bien pour y avoir déjà évolué et pour avoir épousé l'une de ses ressortissantes. L'an dernier, il avait soufflé le chaud et le froid avec les supporters marseillais. cisse_dioufCela a certainement pesé à l'heure du choix pour ce joueur affectif qui a besoin d'être aimé pour être en confiance. D'un point de vue sportif, l'ancien Auxerrois a pourtant plutôt bien réussi à Marseille où il était arrivé pour relancer sa carrière après une grave blessure qui lui avait fait manquer la Coupe du Monde 2006. Deux fois sur le podium final de la Liguevent_de_folie_a_rennes_actusA la fin de la saison dernière, l'attaquant international était donc considéré comme "transférable" mais devant l'absence de propositions concrètes, le joueur comme l'OM avaient convenu peu avant la reprise du championnat que Djibril Cissé demeurerait dans la cité phocéenne. Peu avant le déplacement à Rennes, Pape Diouf avait d'ailleurs assuré que "tout départ vers l'Angleterre était désormais exclu". Les choix tactiques d'Eric Gerets lors des deux dernières sorties marseillaises semblent avoir contraints l'attaquant à faire marche arrière. Remplaçant à Bergen et au Vélodrome contre Auxerre, Cissé n'était plus que la doublure de Mamadou Niang dans l'axe de l'attaque. Un statut qui ne pouvait pas lui convenir.

Quelle solution pour l'OM ?

200808_cisseEn partant à Sunderland, Cissé a la quasi certitude de bénéficier de plus de temps de jeux qu'à l'Olympique de Marseille. En outre, il y retrouvera un mode de vie que lui et son entourage apprécient et sera accueilli dans son nouveau club par trois de ses compatriotes (Pascal Chimbomda, Jean-Yves Mwoto-Owono et Steed Malbranque). Mais en rejoigant cette équipe du Nord de l'Angleterre, Cissé débarque dans une formation aux ambitions plus que limitées. Quinzième l'an dernier en Premier League, trois points seulement devant Reading, le premier reléguable, Sunderland n'est indéniablement pas du même calibre que l'OM qui joue maintenant régulièrement la Ligue des Champions. Diouf___Ciss_De son côté, Pape Diouf peut se réjouir d'un prêt qui va considérablement alléger sa masse salariale. L'OM n'aura, en effet, plus à prendre en charge les émoluments royaux de son désormais ex avant-centre. Emargeant à près de 5 millions d'euros annuel brut, Cissé ne justifiait plus d'un tel investissement si Gerets le laissait sur le banc. Cissé franchissant la Manche, le club phocéen se retrouve sans solution de rechange au poste d'attaquant axial. Pour animer le secteur offensif, pour percuter et provoquer sur les ailes, Marseille est à n'en pas douter particulièrement bien armé avec Baky Koné, Hatem Ben Arfa et Karim Ziani.

cisse_pascontentLe club phocéen dispose également d'un joueur polyvalent, capable d'évoluer au poste de neuf et demi en la personne de Mathieu Valbuena mais pour évoluer à la pointe de l'attaque, Mamadou Niang, aussi décisif et efficace soit-il, paraît bien seul. Certes Elliot Grandin a prouvé, à Rennes et contre Auxerre, que l'on pouvait compter sur lui pour amener du rythme et du culot en cours de marche mais le jeune Marseillais est encore un peu tendre pour suppléer Niang sur la longueur d'un match. Cissé avait beau avoir quelques détracteurs dans le Vélodrome, il pesait tout de même plus de 15 buts par saison. Son départ laisse un trou béant dans l'attaque marseillaise. Un vide qu'il faudra bien combler. Ce qu'il faut pas oublier qu'en Ligue 1 avec l'OM, Cissé avait également retrouvé le chemin du but (24 réalisations en 56 apparitions en championnat, soit un ratio de 0,43 but/match).