kovalainen_a_la_baraka_actusProfitant de l’abandon de Felipe Massa à trois tours de l’arrivée, Heikki Kovalainen s’offre une première victoire surprise en Hongrie. L’inattendu Timo Glock s’invite sur la deuxième marche du podium devant Kimi Räikkönen.

f1_heikki_kovalainen_diaporamaMoins d’un mois après sa première pole position, Heikki Kovalainen a signé son premier succès en F1. Une victoire complètement inattendue à l’issue d’une course où il se serait volontiers contenté de la deuxième place. Mais à trois tours de l’arrivée, Felipe Massa, alors en tête du grand prix, lui a offert une première sur un plateau. Le Brésilien filait vers les dix points lorsque le V8 Ferrari lui a lâché entre les mains. Une issue dramatique pour le Sud-Américain qui avait jusque là dominé de la tête et des épaules l’épreuve.

f1_felipe_massaLe pilote Ferrari pensait bien avoir trouvé la bonne formule pour signer un 4e succès cette saison : charger un tout petit peu moins sa monoplace en essence et prendre un départ canon pour s’assurer la première place. Massa a suivi à la lettre son plan, en déposant Kovalainen au départ et en faisant l’extérieur sur Lewis Hamilton dans le premier virage. Ensuite, le Pauliste a géré son avance jusqu’au premier ravitaillement avec une petite poignée de secondes sur le Britannique. Kovalainen, Glock, Alonso et Räikkönen suivaient après les premiers arrêts aux stands.

f1_felipe_massa_Sevré de dépassements, le public magyar assistait à mi-course à un premier gros coup de tonnerre avec la crevaison du pneu avant gauche de la McLaren de Lewis Hamilton. Contraint de rentrer aux stands, le Britannique laissait filer Massa vers la victoire en rétrogradant au 6e rang. Libéré de toute pression, le leader n’avait plus qu’à assurer les dix points après un deuxième ravitaillement. Kovalainen grappillait quelques dixièmes au tour, assurait la deuxième place.f1_heikki_kovalainen La fin de course était d’abord animée par le retour de Kimi Räikkönen sur Timo Glock, étonnant troisième. Puis par l’incroyable casse mécanique de Felipe Massa qui propulsait McLaren vers une troisième victoire de rang. Maudit, le team Ferrari buvait le calice jusqu’à la lie puisque Räikkönen, qu’on pensait capable de dépasser Glock, ralentissait brutalement la cadence en toute fin de course. Sur consigne de son équipe ? Le Finlandais sauvait finalement son podium sur le fil devant Fernando Alonso.

Le classement du Grand Prix de Hongrie :
f1_podium_diaporama1. Kovalainen (Fin, McLaren)
2.
Glock (All, Toyota) +11’’
3.
Räikkönen (Fin, Ferrari) +16’’8
4. Alonso (Esp, Renault) +21’’6
5. Hamilton (GB, McLaren) +23’’
6.
Piquet Jr (Bré, Renault) +32’’2
7. Trulli (Ita, Toyota) +36’’4
8. Kubica (Pol, BMW) +48’’3
9. Webber (Aus, Red Bull) +58’’8
10. Heidfeld (All, BMW) +67’’7