28551482_pDepuis hier vendredi 1er août 2008, Celtel est devenu Zain. Zain pèse 20 milliards Usd de capitalisation boursière, 7 milliards Usd de chiffre d’affaires au Moyen-Orient et en Afrique. 50 millions d’abonnés. Comme Coca Cola, Zain est appelé à être une marque facilement identifiable où que l’on soit sur la planète terre. Tous les abonnés Celtel, qui se muent automatiquement en clients Zain, gardent le même numéro O99, le même tarif et continueront à jouir de mêmes services.

Antoine Pamboro –DG de Zain-, Mbaye Sylla Khouma –Chief Commercial Officer-, Tiemoko –Directeur des Opérations/Afrique de l’Ouest- ont voulu, ce vendredi 1er août 2008, donner une signification particulière à cette journée consacrée aux morts. Au cours d’une conférence de presse, au Maquis GB à Kintambo, ils ont enterré la marque Celtel au profit de Zain. Désormais, à dater de ce 1er août 2008, Celtel devient Zain.

Pourquoi Zain en lieu et place de Celtel ?

A la Conférence de presse, les journalistes ont appris que le nom Zain est le résultat d’un choix rigoureux parmi 400 noms. Facile à prononcer et simple à retenir, Zain en Arabe signifie « Beau, bon et merveilleux ». Le mot Zain a une connotation positive dans plusieurs cultures en Afrique, en Asie, en Europe et ailleurs. On pense ici, particulièrement, au Burkina Faso, Tchad, à la République du Congo, la RDC, le Gabon, le Kenya, le Malawi, le Niger, le Nigeria, la Tanzanie, le Ghana et l’Ouganda. Au Moyen-Orient, il y a Bahreïn, l’Irak, la Jordanie, le Soudan et l’Arabie Saoudite.

Ce n’est pas une affirmation gratuite. C’est le résultat des recherches extensives à travers ces pays. Il est démontré que le mot Zain est bien perçu par les populations concernées. A l’exception du Ghana et de l’Arabie Saoudite qui rejoindront le réseau unique dans une année maximum, tous les pays ci-devant cités sont couverts par Zain. Voici, comme en blaguant, deux continents (africain et asiatique) qui sont connectés jour et nuit. Tout cela fait partie des merveilles que Zain apporte à l’humanité. Le but de ce changement de marque et d’identité visuelle, d’après les concepteurs, est de partager avec le monde une histoire de réussite africaine. Ce qui, à coup sûr, se traduira par une amélioration des prestations de services dans différentes opérations, le renforcement de la valeur de la marque et l’augmentation des bénéfices en faveur des employés, partenaires extérieurs y compris. Ce changement de nom vient assouvir l’ambition des dirigeants du Groupe qui se battent pour hisser Zain dans le Top 10 de meilleures sociétés de télécommunications. Faisant d’une pierre deux coups, placer la marque Zain dans le Top 100 des marques mondiales les plus réputées.

Faire comme Coca Cola

Pour mieux expliquer l’ambition de Zain, les animateurs de la conférence de presse ont pris l’exemple de Coca Cola, boisson à réputation mondiale, qui est reçu avec le même enthousiasme par tous les clients disséminés dans le monde. Comme Coca Cola, Zain est appelé à être une marque facilement identifiable où que l’on soit sur la planète terre.

Tout a changé

t_139617Les signes de changement ne se sont pas faits pas attendre. Partout où on pouvait lire Celtel, c’est désormais Zain qui a droit de cité. Les Congolais vont s’en habituer. Tous les panneaux publicitaires seront recouverts d’un logo représentant l’éclat, le cœur et l’appartenance qui sont des notions ayant une connotation positive universelle malgré les différences culturelles. Là, ils ont vu juste. Le changement va se constater aussi sur les cartes SIM, les brochures, les uniformes des employés, les comptoirs de magasins, les voitures de services et les cartes de visite.

Le personnel de Zain recevra de nouveaux uniformes et travaillera pour une entreprise dynamique et motivante qui évoluera avec le temps. De bons postes sont promis aux employés Zain, entreprise leader des télécommunications. « Nos employés sont ce que nous avons de plus cher. Nous croyons qu’un environnement de travail plaisant, créatif, ouvert et où le travail est récompensé, est la meilleure façon de vous inspirer et d’atteindre l’excellence en tant qu’entreprise. Nous construisons autour de cinq axes : futur, aptitude, jovialité, liberté et fortune », a confié l’un des animateurs de la Conférence de presse. Tout ceci concerne 14 pays africains.

De La Vie en Mieux à Un monde merveilleux

Le changement de marque, souligne-t-on, a commencé avec l’achat de Celtel par Zain en 2005. On est passé de ‘‘Celtel à vous la parole’’ à ‘‘Celtel La Vie en Mieux’’ pour aboutir à ‘‘Zain un monde merveilleux’’. Le changement va se répercuter de façon positive sur les clients. Les clients vont bénéficier d’une marque mondialement respectée et reconnue qui offre constamment un service de qualité, fiable, ainsi que des normes identiques d’excellence sans tenir compte de l’endroit où ils vivent, travaillent et même pendant qu’ils voyagent. Du jamais vu en RDC. Le Réseau Unique Zain permettra à tous les clients d’utiliser leurs téléphones au-delà des frontières sans devoir payer de frais de roaming ou de frais supplémentaires lorsqu’ils reçoivent des appels. Avec le Réseau Unique, il est plus facile et moins onéreux pour les clients Zain en voyage de rester en contact avec leurs familles. A cela s’ajoutent des échanges transfrontaliers. Que d’avantages !

Des moyens modernes à très bas prix

Pas de panique. Tous les abonnés Celtel, qui se muent automatiquement en abonnés Zain, gardent le même numéro O99, le même tarif et continueront à jouir de mêmes services. Bien sûr que de nouveaux produits seront introduits dans le marché sous la marque Zain et cœxisteront pendant un moment avec les produits sous la marque Celtel.

Zain, une entreprise aux ambitions mondiales

Antoine Pamboro, Mbaye Sylla Khouma et Tiemoko ont dit pourquoi Zain s’intéresse à l’Afrique. « Nous sommes passionnés par les passions de l’Afrique. Nous voulons contribuer à l’ouverture des portes d’un monde excitant de nouvelles possibilités et opportunités. ». Il a été, par ailleurs, donné à La Prospérité d’apprendre que l’entreprise Zain était créée en 1983 au Koweït comme premier opérateur de téléphonie mobile de la région, connu sous le nom de MTC jusqu’en septembre 2007. L’entreprise a grandi. Actuellement, Zain compte plus de 16.000 employés et plus de 50 millions de clients dans 15 pays d’Afrique et sept pays du Moyen-Orient.

De quoi faire trembler les petits concurrents

La marque Zain est la propriété exclusive de Mobile Telecommunications Company KSC, une société cotée à la Bourse du Koweït (Symbole de Cotation : ZAIN). La société a une capitalisation boursière de 25 milliards de dollars américains au 30 juin 2008. Les conférenciers ont fait savoir que l’Afrique est extrêmement importante pour eux. Le Groupe a investi, jusque-là, 10 milliards Usd. Le changement de nom ou d’identité visuelle ou rebranding permet au groupe de grossir et de faire de Zain l’un des groupes les plus populaires en Afrique et au Moyen-Orient.

« Pour 2008, notre chiffre d’affaires devrait atteindre sept milliards et demi Usd. L’Afrique, dans tout ça, a contribué à la hauteur de 56% dans les revenus de Zain et a représenté 63% de la clientèle ».

Les résultats financiers de mi-année 2008 seront disponibles sur le site Internet www.zain.com.
Les chiffres et la nouvelle politique des affaires de Zain font peur aux petites entreprises qui ont le culot, sans moyens conséquents, de s’aventurer dans la téléphonie mobile. Dans les jours qui viennent, la concurrence dans le secteur sera rude et impitoyable. Il n’y a que le meilleur qui gagnera à terme le marché congolais.

LPM/O.M...la vie en mieux... même plutôt zen ! ba tricher nga te !