Cette fois-ci, c'est définitivement la fin pour Thuram.

42450Lilian Thuram en a gros sur le coeur. Vendredi, Le recordman des sélections en équipe de France (142) a mis un terme à sa carrière, mais pas pour les raisons évoquées au début de toute l'affaire. Ne souffrant en réalité d'aucun problème sérieux au niveau du coeur, il a finalement arrêté sa carrière sur demande de son entourage. Très triste, il avoue néanmoins que l'issue de cette affaire lui convient bien, dans un sens, malgré le fait de ne pas pouvoir jouer à Paris, ce qu'il aurait tant aimé.


Lilian, mettez-vous un terme à votre carrière ?

300x135_69663_PSG_THURAM_270608La dernière fois que je me suis retrouvé ici, c'était pour annoncer ma signature au Paris Saint-Germain. Malheureusement, on avait cru trouver quelque chose au niveau du coeur. Il s'est avéré que ce n'est pas le cas. Mon coeur est assez développé, il est gros. Il y avait un risque, mais je n'ai finalement pas la même maladie génétique que ma mère, ce que je croyais. J'en ai parlé avec le président Villeneuve, et je lui ai expliqué que même si je n'avais aucun problème, il était difficile pour moi de continuer le football, même si j'aurais voulu signer au PSG. Trop de choses entrent en compte. Ma famille souhaite notamment que j'arrête de jouer, et il serait peu intelligent de ma part de leur faire peur. C'est très difficile, je ne m'attendais pas à finir ma carrière comme ça.

Comment vous sentez-vous ?

3216J'essaye de le prendre le mieux possible. J'avais pensé faire deux longues années ici, j'avais dit à mes enfants que j'aurais été le nouveau Maldini du PSG, malheureusement, ça ne va pas être possible. Je suis triste. Charles Villeneuve a essayé de me faire changer d'avis il y a quelques jours... Ce n'aurait pas été sérieux de signer et de dire dans deux ou trois mois: "J'ai peur, je m'arrête".

Le saviez-vous au moment de participer au dixième anniversaire de la Coupe du Monde 1998 ?

thuram_20maxppp

Oui, je le savais. J'ai joué et expliqué aux autres joueurs que tout allait bien. Pourtant, ils m'ont tous demandé de jouer très peu, l'entraîneur aussi. Celui-ci a tenu à me faire sortir du terrain, ce qui prouve que ça a changé le point de vue des gens. La meilleure décision était d'arrêter, pour pas que cela se reproduise avec les autres joueurs sur le terrain. Les discussions avec ma maman n'ont fait que confirmer mon choix. Je l'ai fait pour elle, notamment.

Les médecins ne vous ont donné aucune contradiction ? Vous êtes donc apte à jouer au football ?

FootballImage4111Pas tout à fait. J'ai du faire des tests au niveau génétique, ils ont découvert que je n'avais pas la maladie que je craignais. Cela dit, mon coeur est assez épais, donc il faudra que je fasse des examens complémentaires, et cela aurait été beaucoup plus tard, dans plusieurs mois.

Une reconversion au sein du club parisien est-elle toujours d'actualité ?

010808_Thuram555Sincèrement, il est encore trop tôt. Pour l'instant c'est déjà assez difficile.

"Avec cette maladie, j'aurais pu mourir à tout moment"

Vous dites avoir peur de la maladie de votre mère. Quelle est cette maladie exactement ?

J'ai oublié son nom. Je sais qu'avec cette maladie, j'aurais pu mourir d'une crise cardiaque à tout moment.

Que pensez-vous des médecins qui n'ont jamais détecté ça ?

Mais il n'y avait rien à détecter ! Tout était parfait. J'avais peut-être, comme tous les sportifs, un coeur assez musclé, c'est tout.
Qu'est ce que cela vous fait de savoir que si les médecins n'avaient pas pris peur inutilement, vous auriez pu continuer votre carrière sans problème ?

28438925_pJ'aurais sincèrement préféré que cela se passe comme ça, qu'on me dise que je suis apte. Il faut cependant se mettre à sa place, il a vu quelque chose et a souhaité des analyses pointues. On ne peut pas jouer avec la vie de quelqu'un. Cela fait partie de son travail.


Ressentez-vous de la colère ?

28438909_pNon. De la tristesse. D'un autre côté, je suis soulagé de savoir que je n'ai pas cette maladie, cela aurait voulu dire que mes enfants auraient pu l'avoir. J'ai toujours eu cette crainte dans ma vie. Ça facilite les choses. Je vais pouvoir vivre normalement. Peut-être que cela me fera un vide, mais si je suis en dépression, je vous appellerai (rires).

"A Paris, je suis chez moi"


Avez-vous apprécié l'attitude du PSG dans cette affaire ?

on_ne_joue_pas_avec_la_vie_actusOui, cela s'est très bien passé. Les dirigeants auraient bien pu me dire "On te prend pas, au revoir !", c'aurait été le cas dans beaucoup de clubs.

FRANCE_THURAM_120608Depuis combien de temps avez-vous concrètement décidé d'arrêter votre carrière ?

Difficile à dire. Un coup je me disais qu'il fallait que j'arrête, un autre coup je me disais le contraire.

Justement, vous ne pensez pas changer à nouveau d'avis, et vous décider de continuer ?

Non, sinon je ne serais pas là.

Allez-vous restez vivre à Paris ?

28438931_pOui, je suis de la région. J'ai beaucoup voyagé. Mais comme dans tout voyage, on aime bien rentrer chez soi à la fin. Et à Paris, je suis chez moi.